Voyage au front n°1 – Octobre 2016 – Autour de VERDUN

C’est à 6 heure du matin à Montoire, le 4 octobre 2016, que 53 voyageurs partent marcher dans les pas de leurs Poilus, à destination de la Meuse. Après s’être restauré à Sainte-Ménéhould, ils pénètrent dans la forêt de l’Argonne pour découvrir les nombreuses traces laissées sur le sol par la Grande Guerre.

Le groupe Hist'Orius à Lachalade

lls traversent le village des Islettes et le site de la Haute Chevauchée pour s’arrêter au cimetière de Lachalade où trois tombes de soldats canto-montoiriens sont fleuries par le Souvenir français. Ils poursuivent leur visite jusqu’à l’Entonnoir et son Monument ossuaire. En milieu d’après-midi, ils sont accueillis par « Les Amis de Vauquois » afin d’explorer, casqués, les galeries de la butte de Vauquois où de terribles combats, dont la guerre des mines, eurent lieu. Vers 19 heure, le groupe s’installe à l’hôtel du Lac de Madine à Heudicourt.

Le groupe Hist'Orius à Vauquois

Le Lendemain 5 octobre, ils commencent par visiter le Mémorial Américain sur la butte du Montsec où une table d’orientation permet à Mr. Steinbach, le guide accompagnateur, de
raconter les combats qui se sont déroulés dans la plaine de la Woëvre et du Saillant de Saint-Mihiel.

Le groupe Hist'Orius à la butte de Montsec

Puis c’est un arrêt à Mandres-aux-Quatre-Tours où le maire Mr. Fourrière leur fait découvrir le village et la maison où cantonna le Lieutenant Chéreau de Montoire.
Après un repas à la Ferme de Saturnin à Bernécourt, ils passent devant la nécropole de Flirey, puis ils font un arrêt à Fey-en-Haye, village totalement détruit et reconstruit plus au
sud en 1920.

Le groupe Hist'Orius à Fey

La prochaine étape les mène jusqu’au cimetière du Pétant pour fleurir dix tombes de soldats canto-montoiriens morts pour la France. Après ce recueillement, l’autocar Saint-Laurent les transporte en forêt de Bois-le-Prêtre où ils se scindent en deux groupes.

Tombes canto-montoiriennes au cimetière du Pétant

Tranchées dans le secteur de la Croix des Carmes

La Croix des Carmes, monument commémoratif 1914 - 1918

Au premier, pour les marcheurs, il est proposé une petite randonnée dans le secteur de la Croix-des-Carmes pour découvrir des restes de tranchées, au deuxième il est prévu une visite de la maison du Père Hilarion. Ensuite ils retournent au lac de Madine.

Le 6 octobre au matin, ils partent pour la région de Verdun via les Eparges. Ils visitent l’impressionnant Mémorial de Douaumont et fleurissent à nouveau sept tombes situées dans
la nécropole de Douaumont. Après avoir déjeuné d’une excellente choucroute à « l’Abri des Pèlerins », c’est l‘émouvant ossuaire de Douaumont qui les accueille. Le voyage se termine
par la visite de l’imposant Fort de Douaumont.

Le groupe Hist'Orius au Mémorial de Verdun

Visite d'Hist'Orius à l'ossuaire de Douaumont

Visite d'Hist'Orius à l'ossuaire de Douaumont

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn